Skip to main content

Logo Université TÉLUQ.

Bibliothèque

Insérer une citation textuelle

La citation textuelle est un passage de texte emprunté à un auteur et reproduit intégralement dans un autre texte. Elle doit être mise en forme pour mieux la repérer. Les exemples suivants sont présentés selon la méthode auteur-date.

BON À SAVOIR

Pour vous assurer de remettre un travail bien documenté et sans plagiat :

ET

  • Produisez une liste des références à la fin de votre texte qui correspond aux références citées selon une norme bibliographique reconnue.

Principaux types de citation textuelle

Citation courte (trois lignes ou moins)

  • Le texte emprunté à l'auteur est présenté entre guillemets français (« »).
  • Lorsque la citation est introduite après le début d'une phrase, elle est précédée par le deux-points, sauf lorsqu'elle est fondue dans le texte.
  • La référence doit toujours être indiquée selon la méthode de citation adoptée là où s’arrête l’emprunt.
  • La référence complète doit toujours être présente dans la liste des références à la fin du texte.

Exemples

La mesure est coûteuse : « presque 200 millions de plus que ce que prévoyait le cadre financier. » (Chouinard, 2019, p. 2).

Le porte-parole s'est insurgé contre le « manque de transparence des acteurs impliqués » (Cyr, 28 mai 2019, p. C3).

Pour en savoir plus, consultez la section Ponctuation et citations de la Banque de dépannage linguistique.

Citation longue (plus de trois lignes)

  • La citation textuelle longue doit être placée en retrait (1 cm) de part et d’autre par rapport au texte principal.
  • Elle n'est pas encadrée de guillemets.
  • Elle doit être séparée du texte principal par un double interligne.
  • Le texte de la citation longue doit être présenté à interligne simple.
  • La référence doit toujours être indiquée selon la méthode de citation adoptée là où s’arrête l’emprunt.
  • La référence complète doit toujours être présente dans la liste des références à la fin du texte du document.

Exemple

La professeure jette un regard critique sur la question :

 

Aussi la longue traversée de l’histoire des médias à l’aide de la notion de genre est-elle susceptible de faire émerger des constantes qui, au-delà de la diversité des contextes sociopolitiques et des avancées technologiques, procèdent d’archétypes et de réflexes collectifs profondément ancrés dans notre imaginaire. (Caron, 2016, p. 103).

Citation modifiée

Il est parfois nécessaire de modifier certaines parties d'une citation textuelle pour qu'elle s'intègre dans un texte. Dans tous les cas, il est important de le faire en restant fidèle à l’idée de l’auteur. L'utilisation de crochet pour remplacer certains mots ou insérer une précision est possible dans certaines circonstances.

Citation altérée

Il est possible de modifier les pronoms (personnels, réfléchis, etc.), les déterminants (possessifs, démonstratifs, indéfinis, etc.) ou les temps verbaux utilisés par l’auteur à qui vous empruntez l’idée quand ils ne conviennent pas dans votre texte.

Il arrive aussi qu’il soit nécessaire de rappeler dans votre texte l’objet désigné par un pronom, afin que votre lecteur comprenne bien de qui ou de quoi il est question dans la phrase empruntée.

Dans tous les cas, il est essentiel de s'assurer que l'idée de l'auteur est respectée malgré les changements apportés.

Exemple

Texte original : Nos programmes répondent aux exigences de nos membres. Elle n'en a jamais fait partie et ne peut donc obtenir un dédommagement.

Phrase comprenant la citation : Comme leurs avocats l'ont spécifié, « [leurs] programmes répondent aux exigences de [leurs] membres. Elle [Jocelyne] n'en a jamais fait partie et ne peut donc obtenir un dédommagement. » (Guinness, 2001, p. 3).

Citation tronquée

Pour emprunter à un auteur une partie d’un passage inutilement long, il faut l'indiquer en utilisant les points de suspension entre crochets.

Exemple

Il n'apportait pas de réelles solutions, mais plutôt une liste interminable de caractéristiques contradictoires : « Soyez imaginatifs, réalistes, pragmatiques, curieux, efficaces, [...] bref, soyez la meilleure version de vous-mêmes. » (Chrétien, 2006, p. 102).

Citation de seconde main

Lorsque les auteurs citent eux-mêmes d’autres auteurs et que vous souhaitez reprendre une de ces citations, il est préférable de toujours consulter les documents des auteurs d’origine.

Toutefois, il arrive que les documents d’origine soient très difficiles, voire impossibles à consulter. Dans ce cas, il faut indiquer clairement que vous avez pris connaissance de ce passage dans un autre document (et non dans le document d'origine).

Pour se faire, référez-vous à ce modèle :

(Auteur à qui appartient la citation, Date de la publication originale de la citation. Dans Auteur du document que vous avez lu, Date de la publication du document que vous avez lu, Page du document que vous avez lu)

Exemple

Nous ne pourrions mieux exprimer son état d’esprit que par la plume de sa fiancée : « L’orage était inévitable, violent et soudain. C’était aussi un baume destructeur de tensions malsaines, le signe d’un renouveau créatif. » (Malette, 1988. Dans Girard, 2008, p. 12).

Note : Dans la liste des références, il faut seulement indiquer la référence au document consulté; dans l'exemple, celle de Girard.

Citer un extrait en langue étrangère

Si la langue est comprise par le lecteur

Il n’est pas nécessaire de traduire le passage lorsqu’il est raisonnable de croire que votre lecteur comprend la langue originale de l’extrait cité.

Exemple

Pour faire avancer le projet, il faut revenir au « optimal contextual matching model » (Gagné, 2013, p. 24) et mieux analyser les relations de confiance.

Si la langue originale n'est pas comprise par le lecteur

Il est recommandé de trouver une traduction déjà publiée et de la citer.

Exemple

L'ouvrage cité est une traduction française du texte original en allemand Die Leiden des jungen Werthers de Johann Wolfgang von Goethe.

Le personnage de Werther adopte dès la première page du roman une résolution qu'il ne parviendra pas à mettre en oeuvre : « Cher ami, je te le promets, je me corrigerai; je ne veux plus, comme je l’ai toujours fait, savourer jusqu’à la moindre goutte d’amertume que nous envoie le sort. Je jouirai du présent, et le passé sera le passé pour moi. » (Goethe, 1999, p. 2).

S’il n’y a aucune traduction, il faudra traduire l’extrait mot à mot et le mettre entre guillemets en ajoutant la mention [traduction libre].

Exemple

L'article cité a été écrit en russe et n'a pas fait l'objet d'une traduction.

Ce groupe de recherche a constaté que « les sujets interrogés avaient été sélectionnés par le gouvernement en place et leurs propos ne reflétaient pas l'opinion publique. » [traduction libre ] (Elskaya, 2000, p. 7).

Citer un extrait comportant une faute

Quand le texte contient une erreur, il ne faut pas la corriger. Tout terme douteux (faute, coquille, etc.) doit être suivi de [sic] pour indiquer que le texte original est bien formulé ainsi.

Exemple

Dans ses mémoires, elle souligne : « cette modeste faite [sic] a influencé mon avenir plus que n'importe quel autre évènement mondain. » (Bruissot, 1943, p. 34).

Citer de la poésie

Les vers doivent être séparés par une barre oblique précédée et suivie d'une espace.

Exemple

Son poème tente de mettre en image la magie de la vie qui s'anime en elle : « Métamorphose d'une perle endormie / Ma bulle s'anime / Plus fragile, plus vivante / Elle existe ici. » (Lalonde, 2014, p. 21).

Citation qui comprend des guillemets

Lorsqu’une partie de la citation textuelle est entre guillemets dans l'ouvrage original, il faut utiliser les guillemets anglais (" ") pour l'encadrer afin de la distinguer de la citation globale.

Exemple

Ce médecin l'exprime clairement : « la maladie évolue agressivement lorsque le patient a recours à ce "remède miracle". » (Fredette, 2019, p. 56).